L’état d’esprit d’une personne

(vraiment) riche 

 

l'état d'esprit d'une personne riche

Une déclaration surprenante.

« Ne me donne ni pauvreté, ni richesse. Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. De peur que dans l’abondance, je ne te renie. Ou que dans la pauvreté, je ne dérobe. » Proverbes de Salomon.

Salomon est connu comme l’un des plus grands rois de l’histoire, notamment pour sa sagesse remarquable, ainsi que pour sa richesse.

Cette déclaration n’est-elle pas surprenante de la part de celui qui est considéré par beaucoup comme l’homme le plus riche de tous les temps ? 

La plupart d’entre nous, si nous avions la liberté de demander et d’obtenir ce que nous désirons, serions naturellement tentés de demander la richesse. Pourtant dans ce proverbe (qui est en fait une prière adressée à Dieu), Salomon ne demande pas la richesse. Il va même plus loin que de ne pas demander la richesse : il demande de ne pas être riche ! 

Heureusement pour nous, il donne une première explication juste après en déclarant « de peur que je ne te renie ». Salomon craignait que, devenant riche, il devienne également rempli d’orgueil au point d’oublier un principe de vie qui, à ses yeux, était plus précieux que la richesse.

Mais il existe une deuxième raison à cela. Pour Salomon, le fait d’avoir l’assurance que ses besoins vitaux seraient pourvus semblaient avoir beaucoup plus de valeur que la richesse. Autrement dit, il préférait avoir l’assurance dans le fait que le flux d’approvisionnement serait toujours suffisant, plutôt que de placer sa confiance dans un stock de richesses.

Pourquoi ?

Parce que ce qu’il souhaitait, c’était pouvoir se concentrer sur ce qui l’intéressauit vraiment (ce qu’il voulait vivre), plutôt que de s’inquiéter de pourvoir à ses besoins. 

En d’autres termes, Salomon souhaitait être résolument concentré sur sa vision, pas sur sa provision.

La renommée qu’il a laissé dans l’histoire et les écrits qui manifestent sa sagesse nous montrent qu’il est parvenu à ses fins !​ 

Quels sont donc les secrets de Salomon, qui lui permettaient d’avoir l’assurance que ses besoins « primaires » seraient toujours pourvus, et qu’il pourrait vivre dans la liberté financière ? 

Recevoir gratuitement est la première leçon de la vie.

Il y a des secrets qui sont tellement évidents que nous passons à côté.

Dès notre naissance, la vie nous place dans une condition d’humilité et de dépendance totale. Nous dépendons de ceux qui nous entourent pour avoir une chance de survivre à notre première journée. L’autonomie d’un nourrisson est même parfois réduite à bien plus que cela : sans assistance, nombre de naissances ne se termineraient pas en « heureux événement ». Puis nous dépendons encore des bons soins de notre entourage pour survivre à la deuxième journée, et à la troisième… et cela dure en réalité pendant des années.

Des années de dépendance, pour lesquelles l’enfant bénéficiaire ne peut pas payer.

Ni les soins, ni les vêtements, ni la nourriture, ni le mobilier, ni le logement qui lui sont nécessaires. Et pourtant (en général) ce qui est nécessaire à sa survie, et à son développement, lui est fourni. Gratuitement.

L’adulte cherche à assurer son autosuffisance.

Le développement de l’individu lui donne une certaine influence sur son environnement, et lui permet d’acquérir un certain degré d’autonomie.

La maturité s’accompagne de l’exercice de responsabilités croissantes. Nous devenons responsables des choix que nous faisons, et de leurs conséquences.

Cette responsabilité comporte à la fois des promesses, et des avertissements.

2 erreurs d’analyse

L’échec ou le succès s’accompagnent souvent de deux types de réactions courantes, mais néanmoins erronées.

L’erreur de celui qui échoue tient dans le fait de se déresponsabiliser de son échec, en l’expliquant systématiquement par des causes extérieures.  La vie ne serait donc qu’une vaste loterie, où ceux qui réussissent ont « toujours » de la chance, et ceux qui échouent ont « toujours » de la malchance.

Celui qui réussit, à l’inverse, sera tenté de croire de plus en plus en lui-même, jusqu’à penser qu’il s’est « fait tout seul » (c’est aussi le mythe du « self-made man »). Historiquement pourtant, il n’y a rien de plus faux. Cette personne s’est-elle nourrie toute seule lors de ses premiers jours ? S’est-elle habillée elle-même ? S’est-elle soignée elle-même ? 

Tous, nous sommes prompts à clamer nos droits. Comme si la vie nous devait quelque chose ! Ainsi, nous réclamons le droit au bonheur, à la justice sociale, à tel service, à telle reconnaissance, etc….

En réalité, nous devons reconnaître (passe encore), et accepter (c’est plus dur) que certaines choses sont explicables, d’autres non.  Certaines situations nous semblent justes, quand d’autres fois la vie semble injuste.

Finalement, la vérité de la vie nous ramène régulièrement à la réalité de notre « humble » condition.

Et c’est un cadeau, si nous savons le reconnaître.

Les 4 bénéfices qui accompagnent ceux qui reconnaissent que la vie est un don, pas un dû.

Accepter de prendre ses responsabilités et reconnaître que certaines choses nous sont de toute façon accordées gratuitement (la vie, la santé, les enfants, la nature, nos dons et capacités etc…), sans explication ni raison, est une attitude qui nous maintient dans l’humilité.

Et qui s’accompagne des récompenses suivantes :

1/ Cette conscience vous permet d’avoir l’assurance que « la vie » pourvoira à vos besoins essentiels, d’une manière ou d’une autre. Car vous avez connu et accepté le fait que vous ne pouvez pas tout contrôler, et encore moins la plupart des éléments qui vous sont vitaux. (Evidement, vous comprenez ma pensée. Loin de moi l’idée d’en faire une excuse pour se déresponsabiliser et faire n’importe quoi)

2/ Cela entretient une attitude de reconnaissance, qui est le secret d’une joie indépendante des circonstances.

3/ Cela ouvre la possibilité de construire avec autrui en interdépendance, ce qui produit un enrichissement mutuel et permet d’accomplir des réalisations grandioses, qui dépassent de loin ce qu’un homme (ou une femme) pourrait accomplir seul.

4/ Cela nous aide à attribuer de la valeur aux choses qui ont vraiment de l’importance. Le fait d’avoir les yeux fixés sur ce qui compte permet, en outre, une gestion optimale des moments de crises.

Ces quatre éléments vont produire une attitude résolument positive, qui est la piste d’atterrissage d’une joie qui demeure.

Or qu’est ce que le bonheur, sinon le fait de posséder en toutes circonstances une joie sincère, constante et persistante ?

Salomon avait compris que la richesse ne pourrait jamais lui permettre d’acheter son bonheur. Il ne demandait pas plus de richesses ; il demandait une ferme assurance dans le fait que « la vie » lui donnerait le nécessaire pour satisfaire ses besoins vitaux, afin qu’il puisse continuer de travailler à son bonheur. 

Les choses les plus précieuses nous sont données. Nous ne pourrons jamais ni les payer, ni les rembourser.

Le bonheur commence par des cadeaux. Savez-vous les reconnaître ?

Prendre conscience de cette réalité fondamentale vous permet d’entrer dans l’état d’esprit de ceux qui sont vraiment riches.

 

DISCLAIMER / AVERTISSEMENT

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. En aucun cas, les informations portant sur la gestion des finances personnelles, la gestion de patrimoine, les informations fiscales, immobilières, sur le crédit, sur les marchés financiers, sur la transmission, l’économie, la retraite ou encore les placements publiées sur le site www.qelinvest.co ne peuvent être considérées comme étant un conseil. Nous faisons tout notre possible pour maintenir les informations à jour, sans toutefois pouvoir le garantir aux internautes. Les informations publiées sur le site ne représentent pas une offre de produits ou de services pouvant être assimilée à un appel public à l’épargne, ou à une activité de démarchage ou de sollicitation à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit de gestion, d’investissement, ou d’assurance. La société QELINVEST ne saurait être tenu responsable de toute décision fondée sur une information mentionnée sur le site www.qelinvest.co. Avant toute décision, nous conseillons vivement les internautes à consulter un professionnel du conseil en gestion de patrimoine, ou du conseil financier. C’est justement l’objet du Service créé par la société QELINVEST, qui agit uniquement en tant que simple intermédiaire technique au sens de la loi pour la confiance en l’économie numérique du 21 juin 2004.

 

PROSPERES A TOUS EGARDS

Découvrez l'état d'esprit de ceux qui sont vraiment riches ! 

(80 pages)

 

Merci ! Nous venons de vous adresser un email pour télécharger votre livre.

Share This