Vous êtes obligé d’investir.

Il vaut mieux savoir où vous mettez les pieds.

Vous avez de l’argent à placer, et vous vous demandez quel est le meilleur investissement à réaliser avec ce capital ?

Dans cet article, découvrez les 6 grandes classes d’actifs dans lesquelles vous pouvez investir, et apprenez à maîtriser les risques potentiels qui y sont attachés.

Une connaissance indispensable pour vous permettre d’évaluer avec sérenité l’investissement que vous envisagez de réaliser.

Le meilleur courtier pour votre épargne, c’est vous !

Pour toute question par rapport à votre situation, vos objectifs de placement, ou votre recherche de « la meilleure banque », appelez-nous au 05.54.54.18.17 (service gratuit, appel non surtaxé). 

Pour comparer les banques et obtenir facilement les meilleurs conseils et propositions de placement pour votre épargne, découvrez et utilisez gratuitement notre plateforme dédiée aux épargnants.

La plateforme au service des épargnants

D

Déjà + de 14 Millions d’euros bien placés par nos utilisateurs !

 

(chiffres au 07 janvier 2020) D

Vous recherchez le meilleur placement pour votre épargne ?

Vous cherchez un excellent conseiller financier, près de chez vous ? 

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

Les 6 classes d'actif et leurs risques

Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

 

Cet article constitue pour vous une bonne nouvelle ! Je vous dis tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les risques potentiels de vos investissements !

Mais c’est aussi une mauvaise nouvelle, parce qu’à partir de maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

Avant d’investir le moindre sou, n’oubliez pas que la priorité absolue est de définir vos objectifs, comme j’en parle dans le chapitre 9 de mon livre. Assurez-vous également d’avoir pris connaissance de la notion fondamentale qui va vous garder du piège qui guette tout investisseur potentiel.

Il est temps maintenant de découvrir les classes d’actifs (c’est à dire les « objets » sur lesquels vous allez investir votre argent) et leurs risques associés.  

Vous n’avez pas le choix : vous êtes obligé d’investir !

Vous devez investir votre argent dans l’une ou plusieurs des 6 classes d’actifs suivantes. Vous ne pouvez pas éluder la question : votre argent est forcément quelque part ! 

Et même si chaque classe d’actifs présente des caractéristiques qui lui sont propres, toutes présentent un ou plusieurs facteurs de risque. Vous avez donc tout intérêt à les connaître, pour décider de choix d’investissements en pleine conscience… et en assumer les conséquences.

Pour rappel, votre patrimoine se partage entre les actifs suivants :

  1. L’Immobilier
  2. Les Liquidités Monétaires
  3. Les Actions
  4. Les Obligations
  5. Les Devises
  6. Les Matières Premières (dont les métaux précieux)

Découvrons maintenant les risques liés à chaque type d’actifs. 

Le meilleur courtier pour votre épargne, c’est vous !

 Vous avez une somme d’argent à placer ?

Grâce à Qelinvest, vous avez un accès direct :

– aux Banques Traditionnelles

– aux Banques Privées

– aux Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants

Selon vos souhaits (*), votre niveau de besoins, et votre profil d’investisseur.

* sous réserve d’acceptation de prise en charge par l’établissement désiré.

ACCOMPAGNEMENT SUR-MESURE

Après validation de votre demande, vous êtes rappelé(e) gratuitement par un membre de notre équipe pour préciser vos attentes.

Afin de vous garantir un service de la plus haute qualité, des rendez-vous vraiment efficaces, et des propositions les plus pertinentes.

Service gratuit et sans engagement.

En savoir plus : 05.54.54.18.17

1/ L’immobilier

L’immobilier reste l’investissement préféré des français, avec une valorisation estimée à 6 300 milliards d’euros en 2016, soit une part de 60% dans le patrimoine privé des ménages (source INSEE).

La classe d’actif de l’immobilier comprend l’immobilier d’habitation (votre résidence principale, les résidences secondaires, et les immeubles locatifs d’habitation), et l’immobilier d’entreprise :  bureaux, locaux commerciaux, entrepôts.

Voici les principaux risques potentiels d’un investissement immobilier :

> Le risque de perte en capital (appelé également risque de marché), qui se manifeste par la possible dépréciation de la valeur monétaire d’un bien (baisse de son prix).

 > Le risque de liquidité, qui correspond à la faculté de revendre rapidement le bien en cas de besoin, et récupérer votre argent.

> Le risque locatif, qui se décompose en plusieurs évènements possibles : défaut de paiement du locataire (il ne vous paye pas son loyer), vacance locative (votre bien n’est pas loué), dégradation du logement par le locataire…. 

Comment fonctionne Qelinvest.co ?

1.

Désignez les banques que vous voulez mettre en concurrence et présentez votre demande.

2.

Rencontrez leurs meilleurs conseillers. Ils ont étudié votre demande et sont prêts à vous répondre. *

3.

Choisissez la meilleure offre !

Faites une seule demande, et laissez travailler les banquiers.

ACCOMPAGNEMENT SUR-MESURE

Après validation de votre demande, vous êtes rappelé(e) gratuitement par un membre de notre équipe pour préciser vos attentes.

Afin de vous garantir un service de la plus haute qualité, des rendez-vous vraiment efficaces, et des propositions les plus pertinentes.

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

* Sous réserve d’acceptation de votre demande par les banques sollicitées.

2/ Les Liquidités Monétaires

Il s’agit de vos comptes courant, vos comptes épargne (Livret A, Livret Bleu, Livret de Développement Durable et Solidaire,…), bref, tout l’argent « non investi » dans un bien ou sur les marchés financiers.

Il est certain que cette classe d’actif est la moins risquée de toutes, et est d’ailleurs présentée comme « garantie » et « sans risque ». Mais dans l’absolu… il n’en n’est rien !

On peut identifier 3 types de risques qui s’appliquent aux liquidités monétaires :

> L’inflation, qui se traduit par une augmentation des prix, et qui va rogner la valeur réelle (c’est à dire le pouvoir d’achat) de vos liquidités monétaires.

> Le risque de change, c’est à dire  la variation du cours des devises (les monnaies étrangères), qui va vous impacter très directement si vous devez acheter des marchandises ou si vous avez des comptes en dehors de la zone euro.

> Les instabilités monétaires, politiques et géopolitiques, qui peuvent conduire les états à saisir les avoirs financiers de leurs citoyens pour tenter de se sortir d’une situation extrême.

Pour plus de détails sur ces 3 risques, lisez l’article intitulé « Maîtrisez le risque de votre investissement ».

Vos dernières demandes en cours…

(déjà + de 14 M€ bien placés !)

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

3/ Les Actions

Une action correspond à un titre de propriété d’une fraction d’une entreprise. A ce titre, vous êtes légitimement propriétaires de votre quote-part des bénéfices éventuels réalisés par l’entreprise. Les bénéfices distribués aux actionnaires s’appellent des dividendes. Les dividendes correspondent donc à la rémunération de l’actionnaire, en contrepartie de son apport en capital dans l’entreprise.

La valeur d’une action est le reflet de l’anticipation des investisseurs sur les dividendes futurs distribués par l’entreprise. Si les investisseurs (les « marchés financiers ») estiment que l’entreprise va réaliser plus de bénéfices que prévu, les cours de l’action vont (théoriquement) monter. Il semble en effet logique que le prix d’une action augmente, puisqu’elle va rapporter plus de dividendes.

Mais l’actionnaire peut également espérer une autre forme de rémunération, au travers de la plus-value qu’il espère peut-être réaliser lorsqu’il revendra ses actions.

On distingue communément 4 types de risque lié à la classe d’actifs des actions :

> Le risque de marché : risque de perte en capital lors de la revente. C’est à dire que le cours de l’action a baissé entre le moment où vous l’avez achetée, et le moment où vous la revendez.

> Le risque de faillite : en cas de liquidation de la société, l’actionnaire est exposé à une perte totale de son investissement.

> Le risque de liquidité (faculté de revendre rapidement les titres). Ce risque concerne surtout les plus petites entreprises, à savoir les PME, et les titres non cotés sur les marchés réglementés.

> Le risque de change, si vous décidez d’investir en actions hors zone euro. Vous vous exposez en effet, en plus de la variation du cours de l’action, à la variation du cours de l’euro par rapport à la monnaie locale de votre investissement (le dollar américain par exemple, si vous avez acheté des actions Facebook).

La garantie d’une expérience de comparaison optimale

Grâce à Qelinvest, vous avez un accès direct :

– aux Banques Traditionnelles

– aux Banques Privées

– aux Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants

Selon vos souhaits (*), votre niveau de besoins, et votre profil d’investisseur.

* sous réserve d’acceptation de prise en charge par l’établissement désiré.

Sans Engagement

Vous êtes libre de donner suite ou non aux propositions reçues. Car vous seul pouvez accorder votre confiance. Personne ne devrait vous imposer un conseiller financier.
1

Un service impartial

> Nous n’appartenons à aucun réseau bancaire, d’assurance ou de conseil. > Nous ne vendons aucun produit financier. > Nous ne collectons pas votre épargne.

Accompagnement sur-mesure

> Après validation de votre demande, vous êtes rappelé(e) gratuitement par un membre de notre équipe pour préciser vos attentes.

> Afin de  vous garantir un service de la plus haute qualité, des rendez-vous vraiment efficaces, et des propositions les plus pertinentes.

 

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

4/ Les Obligations

Une obligation correspond à une part d’un emprunt émis par un Etat, une collectivité, ou une entreprise. En échange du capital que vous avez prêté à cette entité, vous allez percevoir des intérêts. Le taux d’intérêt, la durée du prêt (on parle de maturité de l’obligation), et la date de versement des intérêts sont connus à l’avance.

Alors, quels sont les risques ?

> Le risque de défaut,  qui correspond au fait que votre débiteur (entreprise ou état) ne vous rembourse pas.

> Le risque de taux, qui est lié à l’évolution des taux d’emprunts sur le marché des obligations. Si les taux montent, il sera plus attractif pour un investisseur d’acheter des obligations nouvellement émises, plutôt que de vous racheter les vôtres. Le prix de votre obligation baissera donc, et vous enregistrerez une perte dans le cas où vous seriez contraint de vendre votre obligation avant son terme, auquel aura lieu normalement le remboursement par l’émetteur. Inversement, si les taux baissent, la valorisation de votre obligation augmentera car elle deviendra plus attractive pour les investisseurs. Vous pourriez dans ce cas vous en séparer par anticipation (c’est à dire sans attendre le remboursement par l’emprunteur), et réaliser une plus-value.

> Le risque de liquidité

> Le risque de change, si vous décidez d’investir en obligations hors de la zone euro.

Une startup qui met en application les principes de l’économie collaborative

N

Un service gratuit...

Qelinvest.co est gratuit pour les épargnants.

...au bénéfice de tous !

Vous êtes mieux conseillé, vous gagnez beaucoup de temps… et les banquiers aussi ! 

Service gratuit et sans engagement.

5/ Les Devises (les monnaies étrangères)

La détention de devises vous expose principalement au risque de change, qui est lié à la variation des cours des monnaies entre elles.

C’est un risque qui peut concerner toutes les classes d’actifs, en fonction de la zone géographique de vos investissements (p.ex achat d’actions américaines), ou de vos intérêts et projets (p.ex voyages, achats de marchandises, acquisition d’un bien immobilier ou de comptes hors zone euro).

6/ Les Matières Premières

La classe d’actifs des matières premières est très vaste, mais concerne habituellement la gestion patrimoniale au titre des métaux précieux (or, argent…).

Ces biens sont essentiellement exposés au risque de marché, lié à la variation de leur cours.

Mais si vous détenez ces actifs physiquement (p.ex. détention de pièces ou de lingots), vous vous exposez également aux risques liés à leur stockage et à leur conservation.

La modification des risques

L’un des principes essentiels de la gestion de patrimoine, c’est la diversification. Ce principe conduit un investisseur avertit à « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier », car il sait que chaque type d’investissement porte en lui-même certains types de risques. 

Mais en investissant dans une nouvelle classe d’actifs, l’investisseur peut ne pas vouloir assumer un nouveau type de risques. 

Il dispose à ce moment là d’options supplémentaires, qui lui permettront de moduler les risques « naturels » d’une classe d’actifs en fonction de ses attentes. 

Imaginez que vous avez constitué un portefeuilles en actions, et que vous souhaitez diversifier votre patrimoine en achetant de l’immobilier locatif. Vous savez que c’est la bonne décision, mais vous craignez de devoir supporter le risque locatif (non paiement des loyers, absence de locataire etc.). Vous pouvez alors décider d’investir dans des parts de SCPI, au lieu d’investir dans de l’immobilier en direct. De cette manière, 1/ vous êtes réellement investis en immobilier, 2/ vous réduisez largement le risque locatif car vous êtes en réalité investis sur des dizaines, voire des centaines de biens immobiliers et 3/ vous n’êtes pas embêtés par une gestion du bien au quotidien. J’aborde ce point plus en détail dans cet article, qui traite des modes de détention.

Nous sommes bienveillants avec nos utilisateurs

x

Confidentialité

Votre demande est d’abord présentée aux établissements sous forme résumée et anonymisée.

Vos informations ne sont donc transmises qu’aux seuls établissements que vous rencontrez réellement (et à personne d’autre), comme dans le cadre d’une démarche de comparaison classique.

Vos données sont sécurisées

> Vos données ne sont pas revendues ni exploitées à d’autres fins que celles de vous aider à trouver un bon conseiller financier, dans le cadre d’une démarche efficace et professionnelle.

> Elles sont stockées en France.

> Elles sont cryptées.

> Elles vous sont accessibles pour modification ou suppression avant et après votre utilisation du service.

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

Pour aller plus loin

1/ Comment placer mon argent ?

Pour savoir comment investir votre argent, je vous recommande vivement de lire l’article que j’ai dédié à ce sujet. Facile à lire, il vous donnera les modèles de stratégies à suivre et des solutions concrètes. Il aborde également le point ci-dessous…

2/ « Meilleur », c’est à dire ?

Vous êtes en train de rechercher le « meilleur » placement pour votre argent, et c’est bien normal.

Mais au fait… le « meilleur en quoi » ? 

Comme je le précise dans l’article fondamental « Comment placer son argent ?« , un placement se caractérise par 3 paramètres principaux : disponibilité, rentabilité, et sécurité. 

Que cherchez-vous donc à maximiser pour votre placement ?

> Est-ce la disponibilité de votre capital ? C’est à dire que vous souhaitez que votre argent reste à tout moment disponible et rapidement transférable sur votre compte chèques en cas de besoin ?

> Est-ce le niveau de sécurité et de garantie de votre capital que vous souhaitez le meilleur possible ? Vous êtes prêt à accepter un rendement faible, voire très faible, tant que votre capital est garanti ?

> Ou souhaitez-vous plutôt maximiser la rentabilité de votre placement ? Si oui, pour quel niveau de risque ? En effet, la rentabilité potentielle d’un placement est toujours liée à son niveau de risque : si vous voulez un rendement « élevé », vous êtes obligé de prendre des risques. D’ailleurs, La liste des 6 niveaux de rendements que je viens de vous présenter le confirme ! Si vous ne prenez pas de risques, ne croyez pas que vous allez obtenir une rentabilité élevée.

Si cette notion de couple rentabilité-risque vous est inconnue, je vous conseille vivement de lire cet article avant de prendre toute décision d’investissement.

3/ L’exercice de la prédiction d’une rentabilité est très difficile à court terme

Prédire l’évolution des marchés et les perspectives de rentabilité est l’exercice attendu de chaque début d’année de tous les gérants, de toutes les sociétés de gestion, et de tous les professionnels de la gestion de patrimoine. A ce petit jeu des pronostics, la plupart des professionnels échouent à chaque fois (et ce n’est même pas de leur faute !). Ce qui est étonnant, c’est que d’année en années, les investisseurs et les épargnants leur posent encore et encore la même question, espérant des prévisions justes, cette fois !

Comment donc aborder cette question ?

Vous devez prendre en compte la notion d’incertitudes, ou de marge d’erreurs. La plupart des professionnels basent leurs prévisions sur des statistiques historiques, les dernières tendances, et des scénarios probables qui affecteraient les principaux facteurs affectant les classes d’actifs concernées.

Exemple : « un durcissement de la politique commerciale extérieure des Etats-Unis par l’Administration de M.Trump entraînerait une crainte des investisseurs quant à la perspective d’une guerre commerciale avec la Chine, ce qui provoquerait une baisse des marchés Actions. » Ce scénario est pris en compte par les sociétés de gestion, se voit affecté d’un niveau de probabilité, et impacte la prévision de l’évolution potentielle des actions américaines en 2020.

Mais il y a tellement d’autres évènements, prévisibles ou imprévisibles qui pourront arriver en 2020 ! Tellement de comportements, rationnels ou irrationnels, qui viendront déterminer la réalité de l’évolution de tel ou tel marché !

Comment donc considérer les prévisions que vous pourrez entendre ? Vous devez de facto leur attribuer une marge d’incertitudes.

De quel ordre ? La règle est simple : plus le rendement espéré est important, plus la classe d’actifs (Actions, Obligations, Immobilier…) est considérée comme risquée, et plus vous devez augmenter la marge d’incertitude. Autrement dit, moins vous devez accorder de crédit aux prévisions qui vous sont présentées.

A retenir

> Vous êtes forcément investi quelque part.

> Il n’existe aucun investissement qui ne soit pas risqué, dans l’absolu.

> Ces notions principales vous permettent dès maintenant d’avoir un regard plus critique sur les propositions qu’un conseiller financier pourrait vous faire.

> Les risques liés à la nature des actifs peuvent être modifiés (réduction, annulation), et éventuellement complétés par de nouveaux risques, en fonction du mode de détention que vous choisissez pour votre investissement.

> Pour évaluer complètement une proposition d’investissement, vous devez donc connaître l’influence des modes de détention sur la nature et le niveau des risques d’un actif.

Oui, vous pourriez le faire vous-même…

…et commencer à vous rendre au guichet des banques.

Le problème, c’est que vous ne le faites pas ! (et on comprend pourquoi)

Parce que c'est une démarche qui prend beaucoup de temps

Dans une démarche classique, vous faites jusqu’à 4 rendez-vous par établissement pour parvenir à rencontrer le conseiller qui va vous donner les réponses que vous attendez.

t

Parce que vous ne savez pas à qui vous adresser

Trouver une banque, c’est facile. Mais ce qui fait la différence, c’est la qualité des conseils que vous recevez.

Arrêtez de vous pénaliser…

Service gratuit et sans engagement.

Contact : 05.54.54.18.17

DISCLAIMER / AVERTISSEMENT

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. En aucun cas, les informations portant sur la gestion des finances personnelles, la gestion de patrimoine, les informations fiscales, immobilières, sur le crédit, sur les marchés financiers, sur la transmission, l’économie, la retraite ou encore les placements publiées sur le site www.qelinvest.co ne peuvent être considérées comme étant un conseil. Nous faisons tout notre possible pour maintenir les informations à jour, sans toutefois pouvoir le garantir aux internautes. Les informations publiées sur le site ne représentent pas une offre de produits ou de services pouvant être assimilée à un appel public à l’épargne, ou à une activité de démarchage ou de sollicitation à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit de gestion, d’investissement, ou d’assurance. La société QELINVEST ne saurait être tenu responsable de toute décision fondée sur une information mentionnée sur le site www.qelinvest.co. Avant toute décision, nous conseillons vivement les internautes à consulter un professionnel du conseil en gestion de patrimoine, ou du conseil financier. C’est justement l’objet du Service créé par la société QELINVEST, qui agit uniquement en tant que simple intermédiaire technique au sens de la loi pour la confiance en l’économie numérique du 21 juin 2004.

 

LES CLES POUR INVESTIR

L'essentiel pour comprendre toutes les propositions d'investissement.

Devenez un investisseur stratégique, et mettez votre argent à votre service !

(90 pages)

Merci ! Nous venons de vous adresser un email pour télécharger votre livre.

Share This