Les 6 mensonges

qui vous éloignent

de la liberté

financière

 

6 mensonges qui éloignent de la liberté financière

 

Résoudre les deux inconnues de l’équation

Comme nous l’avons vu ici, la liberté financière n’est pas un état de bonheur absolu qui s’obtient en accumulant un certain niveau de richesses, ou de revenus. Ce serait trop simple.

Avoir atteint la liberté financière, c’est avoir construit une situation dans laquelle vous  disposez des ressources suffisantes pour vivre la vie que vous voulez vivre.

La liberté financière fait donc référence à un état de prospérité globale, qui vous obligent à répondre aux deux inconnues de l’équation la plus importante de votre vie : comment faire pour être heureux ?

La première inconnue est donc de définir ce qu’est, pour vous, le bonheur. Il s’agit de répondre à cette simple question : quels sont vos objectifs de vie ? Il est absolument effrayant de voir combien de personnes ne savent pas définir clairement et précisément ce qu’elles veulent pour leur propre vie. En réalite, une grande majorité des gens se laissent vivre. Ils laissent leur vie se dérouler, et sont devenus spectateurs de leur propre existence.

Le point ici est que vous ne pouvez pas atteindre la liberté financière si vous ne savez pas à quoi elle vous servirait. La première inconnue à résoudre est donc de définir, pour vous, le mot « liberté ». 

La deuxième inconnue est de travailler à la mise en place des conditions financières et matérielles qui vont permettront de vivre cette liberté. Pour cela, vous devez prendre conscience des 6 mensonges qui vous éloignent de la liberté financière.

La plupart des gens ne résolvent pas non plus la deuxième inconnue

J’ai constaté avec étonnement pendant mes 8 années à votre service au sein d’une grande banque de réseau combien il était difficile de faire venir les clients dans mon bureau ! Du moins, pour le premier rendez-vous…

La réalité, c’est que la plupart des gens ne se posent jamais de questions sur la gestion de leur patrimoine, et en particulier sur la gestion de leurs finances personnelles. Oh, si ! Les gens sont intéressés par les soldes, les bonnes affaires.

Ils sont intéressés à acheter…beaucoup moins à gérer. Ils sont intéressés à consommer, beaucoup moins à investir.

C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de plaisir et de gratification instantannée à dépenser son argent, qu’à le gérer. Certains maîtrisent la gestion courante de leur budget (quoique…), mais bien peu ont une vision stratégique à moyen et long terme de leurs sources de revenus, de leur épargne et de leur patrimoine.

Pourtant cette responsabilité est donnée à chacun, et n’a paradoxalement rien à voir avec le montant de votre compte en banque !

J’émets l’hypothèse que ce sont les mêmes personnes qui n’ont pas vraiment défini ce qu’elles veulent faire de leur vie, qui sont également désintéressées à la gestion de leurs finances personnelles. 

Or c’est l’une des plus graves erreur que vous pouvez faire dans votre vie. Pas parce que l’argent est important. Mais justement parce que si vous ne traitez pas cette question, l’argent va finir par devenir important… à votre insu, de manière insidieuse et cachée. Vous risquez de vous reveiller un jour en constatant que ce que vous vouliez vraiment faire, c’est ça ! Ce job ! Ce voyage ! Cette expérience ! Devenir indépendant, vous occuper de votre famille, vous consacrer à une activité artistique !… mais que vous ne pouvez pas. Et pire, vous n’avez plus vraiment le temps ni d’options pour vous rendre ce rêve possible.

Par exemple parce que vous êtes pieds et poings liés par des problèmes d’argent (endettement, manque de ressources) dont vous n’aviez pas anticipé les conséquences potentielles. 

L’argent risque finalement de vous détourner de ce qui est VRAIMENT important pour vous :  réaliser votre potentiel, accomplir vos rêves, avoir une vie de couple épanouie, passer du temps en famille, maintenir des relations de qualité….

Ne soyez pas de ceux qui ont de (fausses) bonnes raisons pour ne pas se sentir concernés par ce sujet, et ne se rendent pas compte des conséquences destructrices du fait de ne pas prendre dès maintenant leurs responsabilités en matière de gestion des finances personnelles.

L’ argent n’est qu’un outil, qui doit être au service de votre vie. Ne mettez pas votre vie à son service…le résultat vous decevrait.

Marcher dans la liberté financière est le résultat de choix intentionnels, assumés, et éclairés par une prise de conscience de l’importance des questions relatives à la place de l’argent dans nos vies.

Voici donc les 6 mensonges qui piègent ceux qui ne se sentent pas concernés par les « questions d’argent ».

1/ « Je n’ai pas assez d’argent pour me sentir concerné »

Il est assez intuitif de prendre cette affirmation pour vraie. Mais alors, soyez honnête avec vous-mêmes : à partir de quel montant de revenus mensuels ou de capital d’épargne vous sentirez-vous concerné par sa gestion ? Combien vous faut-il pour en avoir assez ? Répondez par vous-mêmes, et respectez votre parole : dès que vous atteignez le montant défini, travaillez la question !

Cependant, vous gagneriez beaucoup de temps à vous préoccuper de cette question dès maintenant.

N’attendez pas d’être riche pour investir. Investissez pour devenir riche.

Warren Buffet s’est posé des questions sur l’argent alors qu’il n’avait que quelques sous en poche. Il s’est senti concerné par cette question, parce qu’il voulait que l’argent serve sa vie. Et ne pas passer sa vie à attendre et espérer avoir assez d’argent. Il est considéré aujourd’hui comme le meilleur investisseur de tous les temps, et le deuxième homme le plus riche du monde en 2017 avec une fortune estimée à 75,6 milliards de dollars.

L’explication la plus probable cependant, c’est que vous n’avez pas envie de traiter cette question, soit parce que vous ne vous sentez pas compétent pour le faire, soit parce que vous savez que la gestion de vos finances est médiocre, voire mauvaise, mais que vous n’avez pas vraiment envie de la remettre en question.

Mais vous et moi savons qu’éluder un problème ne permettra jamais de le solutionner. Et, comme tout problème, il vaut mieux travailler à sa résolution le plus tôt possible, pour éviter des conséquences plus lourdes ensuite.

« La foliec’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein.

Alors il vous faut choisir… soit vous ne changez rien, et vous rêvez d’un changement qui ne se produira jamais. Soit vous décidez d’aller vers ce que vous voulez vivre, et vous commencez à vous investir pour ça !

Mais si vous continuez de penser que vous n’avez pas assez pour vous sentir concerné, vous risquez simplement de ne jamais avoir assez (à vos yeux) pour traiter cette question. Et cela pourrait aboutir au fait que vous viviez toujours en ayant le sentiment de manquer… ce qui n’est pas franchement un mode de vie appréciable.

2/ « J’ai suffisamment d’argent, je n’ai pas besoin de m’occuper de ces questions »

Cette phrase semble sonner juste. En effet, pourquoi se poser des questions, et se créer des problèmes, là où il n’y en n’a pas ?

Etre pieds et poings liés n’est pas réservé qu’aux pauvres. J’ai connu des clients qui avaient plusieurs millions d’euros de patrimoine, et qui étaient réellement financièrement acculés de toutes parts. Je me souviens en particulier d’un homme

d’une soixantaine d’années, influent, « riche »… qui était contraint de vivre sa retraite avec un niveau de stress très élevé en raison d’échéances de crédits mal préparées. Il avait vendu son entreprise quelques années auparavant, et avait consommé « par anticipation » une grande partie du prix de vente. A l’heure de devoir rembourser certaines sommes très importantes, on pouvait ressentir la panique….

En réalité, cette pensée traduit un manque de responsabilité dans la gestion de ses affaires, et surtout d’une mauvaise compréhension de ce que devrait être l’argent. L’argent est un outil au service de votre vie ; si vous cessez de le « diriger », alors c’est lui qui risque, un jour, de prendre le contrôle.

Il y a un autre point : si vous ne vous intéressez pas à votre argent, quelqu’un d’autre le fera pour vous. Et dans la plupart des cas, ce ne sera pas dans votre intérêt….

Le monde veut votre argent, et votre argent vous veut. Laisserez-vous ces entités décider à votre place de votre vie ?

3/ « La gestion de l’argent est l’activité favorite de personnes cupides ou avides »

La question principale n’est pas ce que font les autres de leur argent, et qui ou comment ils dirigent leur vie.

La question qui doit vous préoccuper est avant tout la gestion de votre propre vie. Qu’importe comment vivent les autres avec leur argent, cela nous ne vous exonère pas de votre responsabilité de gestionnaire.

L’argent en lui-même est un objet amoral, dépourvu d’émotion, d’intention, et de but, qui est destiné à être votre serviteur. Ce n’est qu’un outil. Or un outil n’est pas mauvais en lui-même ; mais c’est éventuellement l’intention et la manière de l’utiliser qui peut avoir besoin d’être retravaillée et parfaite.  Il en va donc de votre responsabilité de l’affecter et de lui « dire quoi faire ».

Dans tous les cas, ce n’est pas parce que vous prenez vos finances personnelles en main que vous allez devenir cupides ou avides. Bien au contraire, vous vous donnez la possibilité de renforcer vos valeurs et votre vision de la vie, au moyen des choix résolus et conscients que vous allez faire.

4/ « Ce n’est pas le bon moment, j’ai d’autres projets, occupations,  et échéances prioritaires »

Si l’argent doit servir votre existence et votre réalisation, alors vous devez le gérer pour qu’il serve vos projets. Au contraire, l’absence de gestion, et de planification peut entraîner le report ou l’abandon de vos projets ou de vos rêves.

La réalité, c’est qu’à moins que vous ne décidiez du contraire, la vie vous proposera toujours des échéances et des imprévus qui vous empêcheront de connaître « le bon moment ».

Ne nous mentons pas à nous-mêmes, devenir stratégique et intentionnel dans un domaine demande de l’énergie et une véritable implication, au moins dans un premier temps. Et ce ne sera jamais « le bon moment » pour faire des efforts, à moins de le décider soi-même.

Revenons au cas de la personne surbookée par mille obligations importantes : feriez-vous confiance à une personne qui rêve à de « grands projets », mais qui fait preuve de négligence dans les choses qu’elle possède déjà ?

5/ « Je n’y connais rien, et tout cela me paraît bien compliqué »

Au cours de ma carrière, j’ai rencontré des centaines de clients épargnants, et la grande majorité d’entre eux disposait d’une culture bancaire, financière, fiscale et patrimoniale faible, voire nulle. Pourtant, la plupart disposait également d’avoirs assez confortables, sans compter, parfois, un patrimoine immobilier conséquent. Ce manque de connaissance avait conduit, bien souvent, à des investissements ou des placements peu optimisés, voire parfois contre-productifs par rapport aux attentes et aux projets du client. Dans de très nombreux cas, leur méconnaissance avait abouti a des pertes financières, en raisonde coûts d’optimisation (solutions non optimisées en terme de frais, de dispositions fiscales etc…) et de coûts d’opportunités (choix de solutions moins rentables – toutes choses égales par ailleurs ) importants.

Vous ne pouvez évoluer correctement dans un univers si vous n’en connaissez pas les règles du jeu. Cette vérité, qui s’applique dans tous les domaines, vous oblige également en matière de finances personnelles et de gestion patrimoniale.

Il existe de nombreuses façon de s’informer, et de se former. Il est vrai cependant beaucoup de ces ressources semblent destinées à des spécialistes, et peuvent décourager les non initiés.

Il n’en reste pas moins qu’il en va de votre responsabilité d’acquérir les connaissances minimales nécessaires, ne serait-ce que pour comprendre et être en mesure de comparer et juger les conseils que vous recevez de votre banquier.

J’ai conçu Qelinvest dans cet objectif.

6/ « De toute façon, il n’y a pas de solution miracle »

C’est vrai.

C’est justement la raison pour laquelle il est nécessaire de vous investir dans la gestion et l’optimisation de vos finances personnelles. En la matière, il en va comme dans la vie en générale : le succès n’arrive pas par hasard ; il est toujours le fruit d’une recherche intentionnelle.

Or la question de l’argent est centrale au quotidien, et est même l’un des rares domaines qui produit des fruits (positifs, ou négatifs) sur du long, voire du très long terme.

Par ailleurs, certains des principes de richesse ne sont certes pas miraculeux puisqu’ils s’expliquent aisément à l’aide d’addition et de multiplications, mais ils produisent, sur la durée, des résultats qui n’en sont pas moins spectaculaires.

Voici ce que déclare à ce sujet Warren Buffet :

« Le succès en investissement prend du temps, de la discipline et de la patience. Peu importe les efforts et le niveau de talent, il faut accepter le fait que certaines choses prennent simplement du temps. On ne peut pas faire un bébé en un mois en mettant neuf femmes sur l’affaire. »

Il a dit encore en début 2018 : « la meilleure façon de s’enrichir rapidement, c’est d’être patient. »

Faites du temps votre allié, pas votre ennemi.

Aujourd’hui détermine demain. Il ne s’agit pas ici de finances, mais du plus puissant effet de levier que vous pouvez trouver : LE TEMPS.

Vos décisions d’aujourd’hui produiront des effets demain, qui plus est avec un facteur d’amplification donné par le temps lui-même.

Si vous commencez à prendre les bonnes décisions aujourd’hui dans le domaine stratégique de vos finances personnelles, vous êtes en train de faire travailler le temps en votre faveur.

Si au contraire vous ne faites rien, et vous n’établissez pas une stratégie qui vous oriente vers vos objectifs, vous laissez le temps à côté de votre problème. A moins que vous ne le fassiez même jouer contre vous.

Ne faites pas cette erreur. Le temps est la seule ressource qu’on ne retrouve jamais….

A retenir

Je vous ai présenté les 6 mensonges qui peuvent vous bloquer l’accès à la Liberté Financière:

1/ « Je n’ai pas assez d’argent pour me sentir concerné. »

2/ « J’ai suffisament d’argent pour me sentir concerné. »

3/ « La gestion de l’argent est l’activité favorite des personnes cupides ou avides. »

4/ « Ce n’est pas le bon moment, j’ai d’autres projets, occupations, et échéances prioritaires. »

5/ « Je n’y connais rien, et tout cela me paraît bien compliqué. »

6/ « De toute façon, il n’y a pas de solution miracle ».

Ces mensonges sont fatals à tous ceux qui les écoutent sans le savoir. La bonne nouvelle, c’est que ces mensonges sont inoffensifs si vous savez les reconnaître !

Je vous présente ici l’ultime mensonge que vous avez besoin de démasquer pour entrer dans une prospérité globale.

 

 

DISCLAIMER / AVERTISSEMENT

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. En aucun cas, les informations portant sur la gestion des finances personnelles, la gestion de patrimoine, les informations fiscales, immobilières, sur le crédit, sur les marchés financiers, sur la transmission, l’économie, la retraite ou encore les placements publiées sur le site www.qelinvest.co ne peuvent être considérées comme étant un conseil. Nous faisons tout notre possible pour maintenir les informations à jour, sans toutefois pouvoir le garantir aux internautes. Les informations publiées sur le site ne représentent pas une offre de produits ou de services pouvant être assimilée à un appel public à l’épargne, ou à une activité de démarchage ou de sollicitation à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit de gestion, d’investissement, ou d’assurance. La société QELINVEST ne saurait être tenu responsable de toute décision fondée sur une information mentionnée sur le site www.qelinvest.co. Avant toute décision, nous conseillons vivement les internautes à consulter un professionnel du conseil en gestion de patrimoine, ou du conseil financier. C’est justement l’objet du Service créé par la société QELINVEST, qui agit uniquement en tant que simple intermédiaire technique au sens de la loi pour la confiance en l’économie numérique du 21 juin 2004.

 

PROSPERES A TOUS EGARDS

Découvrez l'état d'esprit de ceux qui sont vraiment riches ! 

(80 pages)

 

Merci ! Nous venons de vous adresser un email pour télécharger votre livre.

Share This